Scroll to top

Les Entreprises

Le Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD) est une nouvelle réglementation européenne qui régule et protège les données à caractère personnel. Elle s’applique sur toutes les entreprises, associations, fondations… à partir du moment où elles collectent des données personnelles de résidents européens. Alors, pourquoi et comment se mettre en conformité au RGPD ?

Qui doit se mettre en conformité au RGPD ?

Tous les organismes privés ou publics, de grande ou de petite taille, sont concernés par la nouvelle réglementation européenne, à partir du moment où ils collectent des données personnelles en Europe. Ainsi, une petite PME devra tout comme un hôpital se mettre en conformité avec le RGPD.

Pourquoi se mettre en conformité avec le RGPD ?

Dans un premier temps, la mise en conformité des entreprises avec le RGPD permet de garantir un niveau élevé de garantie en termes de protection des données. De cette façon, la société renforce la relation de confiance avec ses clients et ses partenaires. La mise en conformité permet également aux entreprises de se mettre sur un pied d’égalité face aux traitements de données.

De plus, cette nouvelle réglementation permet aux consommateurs de retrouver le contrôle de leurs données personnelles, de les supprimer, de les consulter et d’en être le seul responsable.

Par ailleurs, cette réglementation est une obligation et engendre des sanctions très lourdes en cas de non-respect. Dans certaines situations, l’amande peut aller jusqu’à 20 millions d’euros.

Comment se mettre en conformité au RGPD ?

Pour être en conformité avec cette nouvelle réglementation européenne, il y a cinq dispositifs à mettre en œuvre.

01.

Mettre en place une politique de protection de données

Il s’agit d’une politique de traitement et de protection des données personnelles qui respecte les principes du RGPD.

02.

Désigner un délégué

Définir un responsable qui assure la protection des données, contrôle et met en conformité les différentes pratiques en matière de traitements des données personnelles.

03.

Établir un registre des traitements

Créer un registre contenant toutes les activités de traitement de données à caractère personnel.

04.

Réaliser un audit des traitements

Effectuer un audit détaillé pour analyser les risques et la conformité des traitements mis en place avec les principes du règlement européen.

05.

La procédure de gestion des réclamations et des incidents

Définir une procédure de traitement des réclamations et des demandes des personnes concernées par les données traitées.

Obtenez le guide directement dans votre boîte e-mail





Obtenez le guide RGPD